Fashion Show Salvador 2005

Publié le par Nico

Après quatre jours à respirer la mode, les originaires de Bahia savent déjà ce qui sera présent dans les vitrines au long des prochains mois. La neuvième édition du Barra Fashion a apporté sur les passerelles du Shopping Barra une idée de la mode pour la prochaine saison. Les couleurs, les tissus, les coupes et les accessoires, ce qui passe à être 'in 'et ce qui peut déjà être considéré dépassé.

 Une mode ethnique, cette inspiration a été présente dans la plupart des looks. L'Afrique apparaît dans les estampes, dans les tons carotte et dorée, dans les sandales de corde, dans les colliers en bois, dans les bracelets de perles...

Le visuel safari  sera aussi de partout, très kaki, ivoire, caramel et beige. Bermuda,pareos et shorts. Quant aux tissus, le lin resurgit, mais il ne faut pas user les pièces. Pour accompagner le bermuda on abusera de ceintures tressées bien larges.

 Le visuel safari  sera aussi de partout, très kaki, ivoire, caramel et beige. Bermuda,pareos et shorts. Quant aux tissus, le lin resurgit, mais il ne faut pas user les pièces. Pour accompagner le bermuda on abusera de ceintures tressées bien larges.

Les ceintures, pour l'occasion, seront portées sur le haut des hanches ou marquées à la taille sur la chemise. Elles seront utilisées au-dessus de diverses tenues, salopettes ou même T-shirt.
 

Les grifes brésiliennes ont su s'adapter aux tendances nationales et aux padrons de la mode, mais la créativité et la proéminence est restée la même pour le compte des stilistes originaires de Bahia, sans doutes les meilleurs défilés de cette année: Luciana Galeão, Márcia Ganem, Soudam et Kaveski et Carlos Rodeiro ont montré ce que la Bahia a dans le ventre.

Le noire et blanc a été l'élément dominant des collections de Márcia et de Luciana, mais chacune avec son style. L'inconfondable travail autour des mosaïque en imprimant salopettes, tenues et jupes, a montré la créativité de Luciana Galeão. En utilisant des tissus qui favorisent le mouvement, la collection apporte des jupes avec des tailles marquées et des salopettes avec manches chauve-souris. Les pièces vont être en vente au magasin Paradoxus.

 
 Márcia Ganem a été glamour, elle a abusé de la transparence et des pierres. Tenues de fête avec visage 'Houte Couture '. Le mélange d'éléments de la nature transformés dans des oeuvres d'art pour s' habiller. Tout avec très bon goût. La styliste a été applaudie, à juste titre, avec une ovation du publique.

Soudam et Kaveski, qui avaient l'habitude de créer l'évènement sur les podiums ont montré une collection plus commerciale, et non moins plus envoutante. De longues tenues pour que n'importe quelle femme se sente une diva. Les modèles ont encore plus été vaorisé par l'ajout de création florales.

Ca a été au son de 'I will Survive' que  les mannequins de Carlinho Rodeiro ont défilé avec d'énormes bijoux, réveillant le désir de chaque mortel présent à l'événement. Le 'tudo de bom ' de créateur Du Moscovis a donné encore davantage de charme à la présentation. Un défilé pur Luxe !!!

L'or jaune a prédominé, chaînes géantes et berloques plus grands encore, beaucoup de médailles et de boules accrochées. Les bracelets lisses en brillants. Et des boucles d'oreilles énormes mélant pierres et design. A la fin des défilés a été offert du champagne apporté par plusieurs serveurs.

Traduction faite de l'article de Daniele Sotelino Bayde, extrait du site www.ibahia.com

Publié dans La mode au Brésil

Commenter cet article