Dimanche…aff dimanche

Publié le par nicolas martina

Même pas envie d’étudier. Surtout pas une matière chiante comme celle-là. Je ne sais pas laquelle des deux que j’ai pris ce semestre je déteste le plus. Economie ou Analyse, élaboration et développement de projets internationaux.

 

Bref, c’est Pâques. C’est nul parce que les magasins sont fermés, et tous les gens sont en voyage. C’est nul. Il n’y a personne pour m’offrir un œuf. J’en veux pas de toute façon. Le chocolat n’est pas bon, ici. Mais personne ne m’a offert un œuf. C’est nul.

Alors je vais au ciné. Tout seul. C’est nul. J’ai réussi à tomber sur la plus petite salle du multiplexe. Devinez quoi. C’est nul. Après être tombé amoureux d’une des plus belles filles que le monde ait enfanté, les lumière s’éteigne. Le film s’appelle Woodsman (traduction faite, ça doit donné quelque chose comme le bûcheron). C’est l’histoire d’un mec qui fait des choses pas bien avec les petites filles de 12 ans. Dans le genre dimanche n’est pas assez triste comme ça, je voudrais un film bien glauque d’un ex taulard qui essaye de vivre une vie normale, lutant contre son esprit pervers.

Le film est pas trop mal, mais j’aurai mieux fait d’aller voir une deuxième fois Hitch, avec Will Smith.

 

En rentrant, je discute un peu avec un jeune de mon immeuble. C’est partie, balle au centre, deux contre deux, pas le temps de comprendre ce qui m’arrive que je me retrouve sur le mini terrain de mon immeuble à courir après un ballon. Seulement 3 fois 15 minutes, mais alors j’ai mis 3 fois 15 minutes pour récupérer : mes poumons, ma respiration, la température normale de mon corps, et les deux litres d’eau qui sont restés imbibés sur mon t-shirt. Je ne sais pas si je vais un jour le récupérer celui-là. Bref, la machine est totalement encrassée et un peux même rouillée. J’ai vingt-trois ans, mais il me vient l’envie d’écrire « quatre » devant. Il y a une moitié de moi qu’il me manque ici pour garder la forme (une personne comprendra)…

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article